Débourrement des bourgeons …c’est maintenant

(suivant variétés, altitude…)

Le débourrement, appelé aussi débourrage, est le moment de l’année où les bourgeons végétatifs et floraux des arbres se développent, pour laisser apparaître leur bourre puis leurs feuilles et fleurs. La bourre désigne le duvet et les jeunes feuilles et fleurs enfouies dans les bourgeons.

Avant le débourrement les arbres et arbustes sont en période de dormance. Des inhibiteurs de croissance sont sécrétés et stockés afin d’empêcher tout développement de bourgeon. Ces inhibiteurs sont, peu à peu supprimés par la plante, lorsque des conditions favorables à son espèce se font sentir. Cet événement marque la fin de la période de dormance des arbres.

Pour pouvoir gonfler, les écailles protectrices autour du bourgeon s’écartent. Les boutons floraux ou foliaires se développent alors doucement.

Chez nous, il y a un débourrement en fin d’hiver ou en début de printemps.

Les espèces originaires des zones froides débourrent plus tard que celles des régions tempérées. En effet, le débourrement est une sorte de « renaissance annuelle » pour l’arbre. Il doit impérativement débuter au moment où les températures sont plus clémentes et cette période est différente selon les zones du globe.

Deux conditions doivent alors être réunies pour que le fameux débourrement ait lieu :
– que la luminosité enregistrée par la plante chaque jour soit suffisante et,
– que la température soit adéquate.

Chaque espèce est différemment adaptée à ces facteurs. Les espèces et variétés précoces, se contenteront de peu pour enclencher le processus alors que les plus frileuses attendront vraiment que les températures soient stabilisées au niveau requis pour chacune.

Lorsque toutes les conditions sont réunies, les racines commencent à puiser de l’eau et la sève circule à nouveau jusqu’aux extrémités des plantes concernées. Les bourgeons commencent à se couvrir de duvet (bourre) puis gonflent et enfin éclosent : c’est le débourrement, il entraîne la création de nouvelles racines pour alimenter les nouvelles feuilles.

Le débourrement est une période charnière. Les traitements devront être effectués juste avant celui-ci pour préserver les arbres et arbustes des maladies cryptogamiques, bien plus sensibles à elles juste après le débourrement, mais aussi pour préserver les insectes butineurs (sur les bourgeons à fleurs). En effet, évitez toujours de traiter un arbre ou un arbuste juste après le débourrement car de nombreux auxiliaires en subiraient les conséquences !

Certains gestes de taille doivent être pratiqués juste avant le débourrement, notamment pour permettre une meilleure ramification de la plante ou pour assurer une plus belle floraison par exemple.

Une fois le débourrement effectif, la récolte peut être compromise si un épisode de gel survient.

Ce contenu a été publié dans Documents techniques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.