Des poules à la place des pesticides: une solution efficace!

Afin d’éviter l’usage de pesticides, un arboriculteur breton a trouvé une solution astucieuse et écolo pour faire face aux insectes ravageurs de ses vergers : les poules. Plus précisément, les poules noires de Janzé, une espèce en voie de disparition.

C’est à Saulnières, en Ille-et-Villaine, que Christophe Bitauld, agriculteur depuis 1988 reconverti au bio depuis 13 ans, protège ses vergers des insectes nuisibles grâce à des poules. Une méthode naturelle qui remplace avec efficacité l’usage de pesticides. Et il a choisi une espèce bien spécifique : la poule noire de Janzé, une race en voie de disparition.

Christophe Bitauld n’en est pas à son premier essai en ce qui concerne l’intégration des animaux dans ses cultures. En effet, il avait déjà introduit 120 moutons pour gérer le désherbage de ses sols et éviter ainsi 5 tontes annuelles. Et s’il a choisi aujourd’hui cette race spécifique de poules, ce n’est pas pour rien : les poules noires de Janzé sont d’excellentes chasseuses. Les frelons asiatiques, particulièrement invasifs et dangereux, et très friands de fruits mûrs (notamment de pommes), ne font pas long feu ! Pas plus que les vers de pomme, ou encore les anthonomes, des coléoptères ravageurs qui ont vu leur population réduite de 80% dans les vergers de Christophe dès la première année.

Et ce n’est pas tout ! Les poules noires rendent également service aux moutons en les débarrassant de leurs tiques, mais aussi des douves et du ténia. C’est un véritable écosystème qui s’est créé dans ces vergers ! Sans compter que ces poules sont particulièrement vives et agiles ; en plus d’avoir une grande capacité à se goinfrer d’insectes, elles courent et grimpent aux arbres, et parviennent ainsi à échapper à leurs prédateurs, tels que la fouine, le renard et la belette.
Christophe Bitauld a même monté le projet Ty Poul, un poulailler mobile de gestion agro-environnementale pour protéger les vergers des prédateurs.
Les vergers ne comptent aujourd’hui pas moins de 200 poules noires de Janzé. De quoi contribuer, humblement mais sûrement, à la préservation de l’espèce. Et en plus, Christophe récolte des œufs d’une qualité très recherchée !

https://positivr.fr/poule-noire-janze-verger/

Par Sarah Vidal

Ce contenu a été publié dans Documents techniques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.