Notre présence :

Nous étions présents le week end dernier (24-25 novembre 2018) au salon TATOU JUSTE, à St-Etienne.

TATOU JUSTE 2018, ce sont 220 exposants et plus de 9 000 visiteurs. Pendant 2 jours des croqueurs se sont relayés sur notre stand pour présenter l’association, parler arbres fruitiers, fruits, taille, greffe….

Les 4 conférences ont eu un grand succès et on a vu plusieurs croqueurs à celle sur la « permaculture« .

9 nouveaux adhérents ont rejoint notre association sur ce salon, Bienvenue à eux, je pourrais dire à elles, car il y a 5 femmes parmi ces nouveaux adhérents.

         

               

 


Suite de notre visite chez un adhérent :             

Au mois de Juin nous avions présenté le verger à Planfoy d’un adhérent, Michel Vadon,  qui nous avait  invité à le visiter.

Retour, en photos, dans ce verger au moment de la récolte, Michel est particulièrement fier de son Ariane (photo de droite) qui lui a été donné par une personne de l’ INRA qui avait contribué à la création de cette pomme.

        Ariane est le nom commercial d’un cultivar de pomme créé par l’INRA en 1979. Son nom est lié à son année de création, 1979, la même année que le vol inaugural de la première fusée Ariane.
Nom scientifique : Malus domestica ‘Ariane’

 


Nouvelles des croqueurs ?

Après le ramassage des fruits, les travaux dans les vergers recommencent,  tout en maintenant notre présence sur différents salons …. le tout en photo, comme d’habitude !

Les salons:

Nous étions donc, le 14 Octobre, à la seconde foire bio de Pélussin. Nous avons tenu un stand, présenté une collection de pommes et notre association. Il y a eu, aux dires des organisateurs, et malgré les bourrasques, près de 3000 visiteurs venus à la rencontre des producteurs, artisans ou associations et se régaler 100% bio et local. Un clown a, un moment, tenu le stand avec nous.

 

Ce même week end nous étions également au château de Saint Marcel de Féline pour la fête « vieilles pierres, jeunes plantes ». Notre présence avait été organisée par Pierre Frey et, nous partagions un stand avec les jardiniers du Roannais. La fête a été écourtée le second jour (dimanche),  les importantes rafales de vent nous ont obligés à démonter les chapiteaux le matin,  peu après l’ouverture.

     

Guy a profité de ce déplacement pour faire le tour des arbres qu’il avait greffé dans le parc du château avec Joseph.